YouFirst Campus
AccueilLe Mag YouFirst Campus5 règles d'or pour une colocation réussie
Deux étudiants en colocation dans une résidence étudiante YouFirst Campus

5 règles d'or pour une colocation réussie

Mise à jour le 07 mai 2021
Vie étudiante

Quand on est étudiant et qu’on expérimente les joies de l’indépendance en même temps que de nouvelles responsabilités, la vie en appartement partagé a de nombreux charmes. Au-delà de l’avantage économique évident, elle permet de se créer une bulle relationnelle autour de colocataires partageant souvent bien plus que le quotidien : les rires, les larmes, les galères et les victoires… Bref, une vie riche en émotions dans le cocon du groupe.

Vous voulez en profiter au maximum ? N’oubliez pas que dans toute société, même micro, quelques règles s’imposent pour maintenir la paix et la bonne humeur :)

Comment réussir sa colocation étudiante ?

   1.   L’intimité de chacun tu préserveras

« Mi casa es tu casa » est votre nouveau credo. La liberté, le partage et la joie qui émanent du collectif vous boostent et vous font déplacer des montagnes. Avez-vous signé l’abolition de la propriété privée pour autant ? Surtout pas ! Chacun a besoin de son espace pour se ressourcer, de ses objets personnels, de ses moments intimes.  On ne fait pas de razzia dans le frigo (ou l’étage du frigo) du copain, on n’envahit pas son placard de salle de bains, on n’ouvre pas son ordinateur sans son autorisation… Et par-dessus tout, on n’entre pas dans sa chambre sans y avoir été invité.

   2.   Les bons moments tu partageras

Une fois les bases du respect de l’intimité posées, vous êtes fin prêt pour expérimenter le meilleur de la vie communautaire : concocter des petits plats ensemble ou chiller en mode pizza-tv, faire une partie de baby-foot ou refaire le monde, transpirer bouger à plusieurs ou méditer en communion, participer aux animations, fêter les événements de l’année… Vous avez beaucoup de défis à relever à titre individuel, alors tout ce qui est bon ensemble est bon à prendre ! Dans votre appart et dans les espaces communs de votre résidence étudiante, un seul mot d’ordre : faites-vous plaisir.

Colocation étudiante dans une résidence étudiante YouFirst Campus

Colocation - Paris Cité Cinéma

   3.   La poubelle à tour de rôle tu descendras

La colocation étudiante, c’est grisant tant que chacun joue le jeu. Car le quotidien n’est pas qu’un lit de roses, vous le savez. Il est aussi constitué de poubelles à descendre, de factures à régler, de ménage à faire, de frigo à remplir. Autant d’obligations domestiques qui expliquent pourquoi Jean-Michel grince des dents chaque fois qu’il doit ramasser les chaussettes de Paolo… Pour éviter que les choses tournent au vinaigre, pourquoi ne pas scotcher un semainier sur le frigo ? Chacun se voit assigné des tâches clairement définies qui changent la semaine suivante (pour que Jean-Mi puisse aller chez le dentiste). Tout ça en restant cool bien sûr, tyran domestique s’abstenir.

   4.   La communication tu privilégieras

Colocataires choisis ou colocataires surprises, c’est la vie de tous les jours qui vous fera découvrir vraiment leur personnalité, leurs petites manies ou encore leur rythme de vie. Et ces différences génèrent parfois des tensions. La solution ? CO-MMU-NI-QUER. Rien de pire que les non-dits ou les « accords » tacites. Emma ne vous a toujours pas remboursé sa part EDF ? Rappelez-lui gentiment sans attendre d’être à découvert. Votre cousine veut passer dîner ? Demandez la permission au groupe. Marie pousse les décibels à fond chaque fois qu’elle est contrariée ? Dites non tout en lui permettant d’exprimer les causes de son mécontentement. Steve vient de finir la vaisselle en plan depuis 3 jours déjà… remerciez-le d’un petit mot sur sa porte de chambre. Vous n’imaginez pas le pouvoir d’un simple mot !

   5.   Une charte du colocataire heureux tu édicteras

Et si tout simplement, vous mettiez en place votre propre charte ? Répartition des tâches, des dépenses, accord sur les horaires, conditions de visite, tours de courses… En début de colocation, mettez-vous tous autour de la table et identifiez les « fondamentaux » de votre vie collective en une dizaine de points maximum. Une bonne occasion d’apprendre à se connaître et de poser les bons jalons en toute transparence.